Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et la tête dans tout ça?

par Sovia 9 Avril 2017, 15:03

Avant de me faire opérer, j'était une mangeuse compulsive. A la moindre contrariété, je mangeais. Quand je m'ennuyais, je mangeais. 

Aujourd'hui c'est impossible et c'est pas plus mal. Pour le moment, j'ai toujours cette "faim" permanente, j'ai "envie" de manger, je n'ai pas faim! 

J'espère qu'avec le temps, ça passera, j'ai lu sur plusieurs forum que ça avait fonctionné au bout de quelques mois, ces envies on disparu.

Malgré tout, je vis avec un homme et lui il mange, je lui prépare même ses repas. C'est dur parfois, de sentir, de voir et de ne pas pouvoir goûter. 

J'en suis au stade de la frustration! Je ne vous cache pas que j'ai essayer! Oui, j'ai essayer de manger un minuscule bout de pain que j'ai longuement mâché mais je l'ai senti passé et je n'ai pas recommencé. Je pense qu'il me fallait ça pour que je me dise "Ohé! Attend mais tu fais quoi là? Après avoir fait tout ça!". Je m en veux parce que je veux que ça marche, j'ai besoin que ça marche, je veux changer de vie maintenant et ne plus jamais avoir à repasser par la.

Pour le moment je ne fais pas grand chose, je m'occupe de ma maison et de ma fille d'un an. Je fais beaucoup d'activité manuelle, ça m'occupe.

Dans un futur proche j'aimerais me remettre au sport, aller courir, faire du squash! Mais pour le moment ce n'est pas possible, avec le manque de protéines, je manque cruellement d'énergie, une simple séance de ménage et je suis au bout de ma vie!

Il faudra reprendre le travail aussi! Ah oui, le pire de tout, ce que je ne vous ai pas dit, c'est que je suis manager chez Quick! Je vais travailler dans la tentation tout au long de la journée! Quel peut être le meilleur test que d'avoir des frites sous le nez toute la journée et de ne pas y toucher? Ce sera déterminant dans mon intention de changé de vie. 

Malgré une opération dites "de facilité" je me rend compte qu'il faut quand même énormément de volonté pour y arriver et ne pas retomber dans ses mauvaises habitudes dés que l'on peut manger solide. Parce que je suis sur qu'une frite, ça passerait très bien dans mon estomac hein, un seule peut être mais quand même alors il faut de la volonté pour dire non. Stop. Basta. Ce n'est plus moi, j'ai fait un choix irréversible et je l'assume, c'est à moi de jouer maintenant.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page